"An Hour With Terzb"

 

ENTREZ DANS L'ATMOSPHÈRE ROCK DES SEVENTIES AVEC SES MÉLODIES AÉRIENNES.

JE SOLLICITE VOTRE AIDE AFIN DE POUVOIR MENER À BIEN MON PROJET, À SAVOIR LE PRESSAGE DE 500 CD ET DE 100 VINYLES

Vinyle

Tales From The Octopus

Album conceptuel qui met en parallèle deux mondes bien distincts : celui des hommes dans lequel nous vivons et le monde aquatique et ses nombreux mystères. Il s'agit à mon avis de l'album le plus abouti que j'ai enregistré jusqu'à présent.

 

 

Composed, performed and recorded by TERZB during April 2012 at TerzbStudio, Tourcoing 59200 France

Achetez

 

 

 

Achetez

An Hour

...

Urban Landscapes III

...

 

 

Urban Landscapes II

...

TERZB MUSIC est une entreprise dans le domaine artistique et plus particulièrement dans la réalisation musicale.

Cette entreprise regroupe en une seule structure :

  • Un studio d’enregistrement numérique de 40 pistes avec mise à disposition de nombreux instruments, ainsi que les services d’un technicien son.
  • Un espace de formations sur les techniques audionumériques (prise de son, mixage, enregistrement, mastering) ainsi que la théorie musicale et la pratique instrumentale.
  • Les services d’un auteur-compositeur-interprète (inscrit à la SACEM) pour la réalisation de bandes sons dans le domaine de la musique de film, court métrage, jeu vidéo…

Ma pratique instrumentale - plus de 30 ans - de nombreux instruments (clavier, guitare, basse, batterie...), la réalisation de nombreuses prises de sons, de mixages et de mastering  - plus de 15 ans - me permettent de proposer des formations personnalisées.

En tant qu’auteur-compositeur-interprète, avec plus de cent cinquante titres inscrits au répertoire de la SACEM dans des genres variés (rock, blues, country, jazz, musique électronique…), je suis en mesure de produire des bandes son pour des documentaires, courts-métrages, films, jeux vidéo ainsi que de réaliser des arrangements pour la plupart des styles de musique.

Vers l'âge de cinq ans, ma maman eut la bonne idée de m'offrir un "tourne-disques" comme on disait à l'époque. Je passais alors tout mon temps libre à écouter des vinyles : les 45 tours quatre titres des Beatles ou des Shadows mais aussi de la musique classique (Mozart, Grieg, Chopin, Brahms), du jazz et le folklore de différents pays. Vers neuf ans, je découvris la Toccata et fugue en Ré mineur de J.S Bach grâce à une série de dessins animés qui était diffusée sur FR3 vers vingt heures. Mes tentatives infructueuses de reproduire le thème sur un xylophone jouet incitèrent mes parents à m'acheter un petit orgue ainsi que l'accessoire indispensable au jeune musicien en herbe : un casque… Durant plusieurs années, je m'exerçais à reproduire ce qui passait à la radio. Je n'avais alors aucune connaissance  en   solfège   et   mes   retranscriptions  de  l'époque  étaient  plus  qu'approximatives. Vinrent ensuite les années de collège et les premiers cours de musique, avec Sœur Marguerite Agnès.

Pour mon entrée en classe de seconde, un orgue Technics SX K350 à clavier de quatre octaves avec touches de taille standard me fut offert. C'est alors qu'avec les connaissances acquises en cours, je réalisais mes premières compositions, inspirées, à l'époque, des premiers CD que je m'achetais avec mon argent de poche : Jean-Michel Jarre, Elton John ou Supertramp. Vers l'âge de vingt ans je passais mon permis de conduire, et décrochais par la suite un job  d' agent de liaison. Une fois le loyer ainsi que les différentes dépenses courantes payées, il me restait suffisamment d'argent pour investir dans du matériel. Comme j'écoutais beaucoup de Rock Progressif à l'époque (Yes, Emerson Lake & Palmer, Gentle Giant ...), mes choix s'orientaient vers des claviers d'époque que je trouvais dans diverses boutiques spécialisées de Lille. J'amassais alors dans mon appartement situé rue des Postes des instruments encombrants et peu fiables : Clavinet, Wurlitzer 200A, Farfisa Sound Maker... J'enregistrais sur cassette audio des bribes de compositions que j'assemblais maladroitement par la suite. Il faut dire qu'à l'époque, l'informatique musicale grand public en était à ses balbutiements.  Je commençais aussi à m'intéresser à d'autres instruments comme la guitare folk ou électrique et la basse par exemple.

En 1998, mon premier ordinateur PC (un 200mmx) me permit d'enregistrer mes premiers morceaux structurés que je regroupais par la suite dans un disque intitulé "First Album". Un évènement tragique me fit mettre la musique de côté et ce fut une traversée du désert qui dura plusieurs années.

Vers 2006, je revendis mes vieux instruments et ne conservais que mes guitares et les machines numériques : un Korg X5 et un Yamaha AN1X. Quelques enregistrements de cette époque subsistent. Vers la fin de l'année 2009, je postulais comme vendeur en instruments de musique dans plusieurs magasins de l'agglomération Lilloise et fus engagé dans l'un d'entre eux. Ma passion pour la musique reprit le dessus et j'investissais à nouveau dans du matériel, récent cette fois-ci. Mon contrat à durée déterminée ayant pris fin, je décidais de passer l'audition de l'EF2M et m'installais à Tourcoing. Janvier 2011, un PC puissant  comme pierre angulaire de ma configuration matérielle, je commençais à mettre en pratique les cours de technologie du son dispensés dans l'école pour enregistrer les premières chansons des l'albums "An Hour With Terzb" et "Journey To Rajnieff-Land".

Le matériel s'accumulant, je déménageais dans un appartement situé à quelques pas de l'EF2M. Les quelques autres logements de l'immeuble étaient occupés par des musiciens. L'ambiance y était excellente et propice à la création musicale. Les "débordements" (l'enregistrement d'une ligne de basse à trois heures du matin par exemple ...) étaient relativement bien tolérés par les autres locataires. Le home-studio occupait la mezzanine, car la mairie de Tourcoing n'a jamais donné suite à mes nombreuses demandes pour obtenir un local. A cause d' un évènement tragique, le décès du père de ma petite amie, celle-ci est venue s'installer chez-moi alors qu'elle était enceinte de Julie et que nous n'en savions rien. 

Le médecin de garde nous ayant mis la puce à l'oreille, nous avons de nouveau déménagé dans un logement plus grand situé dans le quartier du Flocon à Tourcoing. L'insécurité qui y régnait, les menaces dont nous avons été victimes tous les jours, la naissance de Chloé ainsi que l'agression de ma compagne chez elle par les voisins du rez-de-chaussée nous ont fait déménager en urgence à Armentières dans un logement décent. Depuis, j'enregistre les derniers titres de l'album "Hill Heaven" selon une méthode personnelle invariable. La musique vient d'abord ainsi que le thème de la chanson. Une fois que la partie instrumentale est définitive, j'écris les paroles et interprète les parties vocales après avoir fait corriger le texte par une traductrice. Une fois les enregistrements  terminés, je mixe  les différentes  parties et produis plusieurs versions que je fais écouter autour de moi. Celle qui génère le plus d'enthousiasme est retenue et figurera sur l'album.